Compétition > Jury

Le jury regroupera des musiciens aux profils variés, qui ont tous consacré une partie de leur carrière à la musique de chambre. Les personnalités ont été recrutés et choisis avec l’aide précieuse du Conseil artistique du concours.

Le Concours international de musique de chambre de Lyon est affilié à la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique (FMCIM) depuis 2007.



Alexander Rudin

Alexander Rudin

Violoncelliste
Russe

  

Alexander Rudin

Alexander Rudin

Violoncelliste
Russe

Alexander Rudin est un violoncelliste, chef d'orchestre, pianiste, claveciniste de renommée internationale, professeur au Conservatoire de Moscou, chercheur en partitions anciennes, auteur de versions orchestrales et d'œuvres de musique de chambre. Le répertoire du musicien comprend la musique pour violoncelle des quatre derniers siècles - à la fois des pièces extrêmement connues et d'autres qui n'ont jamais été jouées auparavant. Grâce à l'attention portée par Rudin à des épisodes oubliés de l'histoire de la musique, les mélomanes du monde entier ont entendu pour la première fois de nombreuses œuvres nouvelles. Il s'agit notamment du thème et des variations pour violoncelle et orchestre de Mikhail Vielgorsky, des concertos pour violoncelle d'Antonín Kraft, de Jean Balthazar Trickler, de Johann Heinrich Facius et de Robert Volkmann, du premier concerto pour violoncelle de Dvoák et des versions originales d'œuvres pour violoncelle et orchestre de Tchaïkovski - Variations sur un thème rococo et Pezzo capriccioso. Une grande partie du répertoire de Rudin comprend des œuvres de compositeurs contemporains tels que Valentin Silvestrov, Vyacheslav Artyomov, Edison Denisov et Andrei Golovin.

Après avoir reçu une éducation académique traditionnelle, Alexander Rudin s'est intéressé à l'interprétation authentique de la musique ancienne et, avec le temps, est parvenu à une synthèse naturelle des mouvements des papillons de nuit. Il combine actuellement des performances sur un violoncelle moderne et une viole de gambe et il interprète à la fois la musique des compositeurs romantiques et des œuvres de l'époque baroque et du classicisme primitif. Les activités de Rudin en tant que pianiste et chef d'orchestre se développent de manière assez similaire.

Depuis 1988, le musicien est directeur artistique et chef principal de l'orchestre de chambre Musica Viva Moscou.
Le chef d'orchestre s'est taillé une réputation de brillant interprète de partitions d'opéra et d'œuvres majeures du genre cantate et oratorio. À Moscou, il a dirigé les créations russes de l'oratorio Juditha triomphants de Vivaldi et une version originale de l'oratorio Minine et Pojarski de Degtyarev, ou la libération de Moscou.

En tant que chef invité, Alexander Rudin se produit avec de nombreux orchestres acclamés, dont l'Orchestre symphonique académique de l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg (Ensemble honoré de Russie), l'Orchestre national russe, l'Orchestre symphonique Tchaïkovski, l'Orchestre symphonique académique d'État Svetlanov de Russie et symphonie et orchestres de chambre en Norvège, en Finlande et en Turquie.

Alexander Rudin apparaît fréquemment en tournée. En tant que soliste et chef d'orchestre, il a participé aux festivals internationaux Les Pianos folies (France) et La Folle Journée (France, Espagne, Japon) entre autres. Rudin donne des récitals dans des pays comme l'Allemagne, la Finlande, les Pays-Bas, le Canada, la Grande-Bretagne, la Hongrie, la Slovénie et la Turquie.

Les activités du musicien en tant qu'enseignant sont liées au Conservatoire de Moscou (où il enseigne une classe d'ensemble de chambre) et à l'un des établissements d'enseignement supérieur les plus prestigieux de Turquie - l'Université Yaşar à Izmir. L'interprète donne des master-classes dans le monde entier et collabore avec des orchestres de jeunes en tant que chef d'orchestre.

La discographie d'Alexander Rudin comprend plus de trente disques sortis sur les principaux labels russes et internationaux (Naxos, Olympia, Tudor, Melodiya, Cello Classics, Russian Season, Russian Disc, RCD). Ses enregistrements de six suites de Bach (Naxos), de concertos pour violoncelle de Trickler, du Concerto pour violoncelle de Myaskovsky, d'un album de Grieg, d'œuvres d'Alexander Alyabiev et d'Alexander Cherepnin ainsi qu'un enregistrement en direct d'un concert de la Grande Salle du Conservatoire (Troisième Symphonie de Beethoven et Kraft (Concerto pour violoncelle).

En 1983, Alexander Rudin est diplômé de l'Institut national d'éducation musicale Gnessin (classe de violoncelle de Lev Yevgrafov et classe de piano de Yuri Ponizovkin). En 1989, il termine ses études au Conservatoire d'État de Moscou (classe de direction de Dmitri Kitaenko). Alors qu'il est encore étudiant, il est lauréat du prestigieux Concours Bach de Leipzig (1976), du Concours Cassado de Florence (1979) et du Concours Tchaïkovski de Moscou (1978, 1982).

Elisso Virssaladze

Elisso Virssaladze

Pianiste
Géorgienne

  

Elisso Virssaladze

Elisso Virssaladze

Pianiste
Géorgienne

Elisso Virsaladze grandit à Tbilissi, dans une famille de musiciens, qui pendant des générations furent impliqués dans la vie culturelle géorgienne. Ses premiers cours de piano, elle les reçoit de sa grand-mère, Professeur Anastasia Virsaladze. Ses études au Conservatoire de Tbilissi terminées, elle s’installe à Moscou. Elle n’a que 20 ans lorsqu’elle gagne le 3ème prix du fameux Concours Tchaikovsky.

Elle continue par la suite ses études à Moscou auprès de Henrich Neuhaus et Yakov Zak.

Ces deux légendaires professeurs n’eurent pas seulement une influence sur son développement artistique, mais la plongèrent dans une tradition pianistique reconnue. Il n’est pas étonnant de la voir actuellement reconnue elle-même comme un professeur hors pair, dont les élèves gagnent les plus grands concours. Elisso Virsaladze enseigne régulièrement au Conservatoire de Moscou et à la Musikhochschule de Munich et il y a peu de Concours Internationaux qui ne se soit arraché sa participation en tant que membre du jury, parmi les plus récents, Santander, Geza Anda à Zurich, Rubinstein à Tel Aviv ou Tchaikovsky à Moscou, pour n’en citer que quelques-uns.

Elle voue un amour particulier aux compositeurs des 18ème et 19ème siècle, en particulier Mozart, Beethoven, Chopin et Schumann. A l’âge de 24 ans, elle gagne le premier prix du concours Schumann de Zwickau et elle est reconnue par la presse internationale comme l’une des grandes interprètes actuelles des œuvres de ce compositeur.

Elisso Virsaladze possède un répertoire très étendu, englobant également divers contemporains russes. L’Union Soviétique lui a décerné ses plus prestigieuses récompenses.

Elisso Virsaladze se produit régulièrement à Londres, Milan, Rome, Paris, Lisbonne, Berlin et Barcelone ; en duo avec Natalia Gutman, à Vienne, Berlin, Bruxelles, Madrid, Munich, Milan, Genève et Lausanne pour ne nommer que les villes européennes les plus importantes. En musique de chambre ou en concerts avec des Orchestres tels que l’Orchestre Philharmonique de Saint Petersbourg, Le Royal Philharmonia London, Elisso Virsaladze a fait beaucoup de tournées aux Etats Unis, au Japon, en France, Allemagne, Italie, Suisse, Espagne etc… elle a collaboré avec des chefs de renommée internationale, tels Rudolf Barshai, Kyril Kondraschimm, Riccardo Muti, Kurt Sanderling, Wolfgang Sawallisch, Evgeny Svetlanov, Juri Temirkanov et Antoni Wit, pour n’en nommer que quelques-uns.

Elisso Virsaladze se produit également en récital, principalement en Europe (Wigmore Hall, Londres, Conservatorio Verdi, Milano) mais également aux Etats-Unis, en Russie et au Japon.

De nombreux enregistrements pour le label Live Classics (avec Sviatoslav Richter, Oleg Kagan ou Natalia Gutman) reflètent parfaitement la personnalité musicale d’Elisso Virsaladze. Le label Live Classics où de nombreux enregistrements ont été publiés, ouvre une large perspective sur la personnalité musicale d’Eliso Virsaladze.

La saison 2020/2021 est comme toujours composée de récitals solos et de musique de chambre (notamment à Milan, Moscou, Saint-Pétersbourg, Shanghai, Séoul et Taipei), des concerts avec orchestre avec le Petersburg Philharmonic, New Japan Philharmonic Orchestra entre autres, et des master classes (Fiesole, Kirishima et Tokyo) et jury de concours à Bruxelles et Lleida.

Emmanuelle Bertrand

Emmanuelle Bertrand

Violoncelliste
Française

  

Emmanuelle Bertrand

Emmanuelle Bertrand

Violoncelliste
Française

Emmanuelle Bertrand étudie le violoncelle avec Marcel Bardon, Jean Deplace et Philippe Muller. En 1992, elle obtient son Diplôme National d’Etudes Supérieures Musicales du CNSM de Lyon, avec une mention très bien à l’unanimité pour son interprétation des Trois Strophes sur le nom de Sacher d’Henri Dutilleux, œuvre qu’elle a découverte à l’âge de quinze ans. Sa rencontre avec le compositeur en 1999 sera déterminante pour la jeune artiste.
En 1994, elle est lauréate du Concours International Rostropovitch.
Sa carrière lancée, Emmanuelle Bertrand se concentre sur la musique contemporaine et enchaîne les créations : 4ème Suite pour violoncelle de Nicolas Bacri, dont elle est dédicataire (1997), Chanson pour Pierre Boulez de Luciano Berio (2000). Son enregistrement d’œuvres de Dutilleux, Bacri, Henze, Ligeti chez Harmonia Mundi est littéralement encensé par les critiques français et étrangers.
En 2002, les Victoires de la Musique la font connaître au grand public.

Emmanuelle Bertrand s’associe régulièrement avec des musiciens comme Marielle Nordmann, Bruno Rigutto et surtout Pascal Amoyel avec qui elle forme un duo régulier et reconnu sur les grandes scènes musicales. En 2005, ils créent le concert théâtral Block 15, ou la musique en résistance  mis en scène par Jean Piat.
Emmanuelle Bertrand se produit régulièrement avec les formations symphoniques françaises (Lille, Strasbourg, Monte-Carlo). Elle est invitée par le Festival Berlioz, et le Festival Casals à Prades.
Sa notoriété l’a emmenée dans toute l’Europe, en Russie, au Canada. En 2011, elle est élue artiste de l’année par le journal Diapason et les auditeurs de France Musique.
A partir de l’année suivante, elle assure la direction artistique du Festival de Beauvais.

Frans Helmerson

Frans Helmerson

Violoncelliste
Suèdois

  

Frans Helmerson

Frans Helmerson

Violoncelliste
Suèdois

Le violoncelliste suédois Frans Helmerson a commencé sa formation musicale avec Guido Vecchi à Göteborg avant d'étudier avec Giuseppe Selmi à Rome et William Pleeth à Londres. Sergiu Celibidache et son mentor Mstislav Rostropovich ont également joué un rôle très influent dans son développement artistique. En 1971, il remporte le célèbre Concours Cassado à Florence, la première de nombreuses distinctions. Des tournées l'ont amené dans d'autres pays d'Europe ainsi qu'au Japon, en Russie, en Amérique du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis.

Frans Helmerson joue avec de nombreux orchestres de renom et est acclamé par la critique pour ses concerts et ses enregistrements. Son enregistrement du Concerto pour violoncelle de Dvořák avec Neeme Järvi et l'Orchestre symphonique de Göteborg a été reconnu comme le « meilleur enregistrement actuellement disponible sur le marché ». Son enregistrement du Concerto pour violoncelle n°1 de Chostakovitch est également très apprécié.

L'amour de Frans Helmerson pour la musique de chambre est une autre force motrice importante dans ses efforts musicaux. Il est régulièrement invité dans les grands festivals européens, dont le Verbier Festival, le Pablo Casals Festival de Prades et le Ravinia Festival, et a été pendant de nombreuses années directeur artistique du Umea-Korsholm International Chamber Music Festival. En 2002, il fonde le Quatuor à cordes Michelangelo avec Mihaela Martin, Stephan Picard et Nobuko Imai, rejoints plus tard par le violoniste Daniel Austrich en 2012.

Outre sa carrière de soliste, de chambriste et de chef d'orchestre, Frans Helmerson a enseigné pendant plusieurs années en tant que professeur aux conservatoires de Cologne et de Madrid. Depuis 2011/12, il enseigne en tant que professeur invité à la Hanns Eisler School of Music de Berlin. En 2016, il a obtenu une chaire supplémentaire à la Barenboim-Said Akademie de Berlin. Frans Helmerson enseigne dans les programmes d'études de l'Académie Kronberg en tant que professeur principal depuis 2006. Il joue un violoncelle de Stefan-Peter Greiner.

 
Marie-Josèphe Jude

Marie-Josèphe Jude

Pianiste
Française

  

Marie-Josèphe Jude

Marie-Josèphe Jude

Pianiste
Française

Née d’un père français et d’une mère sino-vietnamienne, c’est au Conservatoire de Nice que Marie-Josèphe JUDE commence ses études musicales. Elle y reçoit une double formation, poursuivant parallèlement un cursus en piano et en harpe.

Artiste précoce, elle entre dès l’âge de 13 ans au CNSMD de Lyon en harpe (classe d’Elisabeth Fontan-Binoche) et au CNSMD de Paris en piano dans la classe d’Aldo Ciccolini.

Après avoir obtenu ses premiers prix de piano et de musique de chambre, ainsi que la licence de concert de harpe à l’Ecole Normale de musique de Paris, c’est à Londres qu’elle se rend pour se perfectionner auprès de Maria Curcio-Diamand, grande pédagogue disciple d’Arthur Schnabel.
Elle décide alors de se consacrer exclusivement au piano : elle sera Lauréate du Concours International Clara Haskil de Vevey en 1989 et Victoire de la Musique en 1995.

Sa carrière de soliste la mène dès lors dans les salles et festivals du monde entier, de Montpellier à Bath, de la Roque d'Anthéron à Kuhmo, de Bagatelle à Locarno, elle a collaboré avec l'Orchestre de Paris, l'Orchestre Philharmonique de Nice, l'Orchestre National de Lyon, Les Siècles, l'Orchestre Symphonique de Tours, l'Orchestre de l'Académie Chopin de Varsovie, du BBC Scottish Orchestra, l'Orchestre Symphonique de Bâle, l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Brussels Philharmonic Orchestra, le MDR Orchestra à Leipzig et joué sous la direction de J.Märkl, F.Brüggen, C.Dutoit, E.Krivine, F-X.Roth, J.-Y.Ossonce, J.Axelrod, A.Tamayo ou encore K.Weise.

Chambriste confirmée, elle a formé durant de nombreuses années un duo avec Laurent Korcia, et retrouve régulièrement Henri Demarquette, Xavier Phillips, Jean-Marc Phillips, Marc Coppey, Philippe Graffin, Gary Hoffmann, Stéphanie-Marie Degand, Mireille Delunsch…
Elle a également parcouru une très grande partie du répertoire à 2 pianos et 4 mains, en compagnie de Jean-François Heisser, Claire Désert et Michel Béroff.
Enfin, elle a participé à de nombreux spectacles de ballets, partageant la scène avec son frère Charles Jude, danseur étoile et directeur du ballet de Bordeaux.

Son répertoire de prédilection se reflète dans son importante discographie : l’intégrale de l’œuvre pour piano de BRAHMS (dont le dernier volume est prévu pour 2019), Clara SCHUMANN, MENDELSSOHN, BEETHOVEN, CHOPIN, mais aussi Henri DUTILLEUX, Maurice OHANA (qui en avait fait une de ses interprètes favoris) BERG, JOLIVET, LISZT (en duo avec Michel Béroff).

Un enregistrement de la Symphonie Fantastique à deux pianos avec Jean-François Heisser vient de paraître chez Harmonia Mundi. Son prochain disque enregistré avec la flûtiste Raquele Magalhães pour NoMadMusic sortira au printemps 2020.

Marie-Josèphe JUDE consacre aussi une grande partie de son activité à l’enseignement : après avoir été professeure au CNSMD de LYON durant 4 ans, elle enseigne depuis 2016 au CNSMD de Paris. Par ailleurs, elle fera partie du jury du prochain Concours Marguerite Long (novembre 2019) qui l’a chargée tout au long de la saison 18/19 de sélectionner les futurs candidats dans le monde entier.

Elle est nommée Présidente et directrice artistique de l’Académie Internationale d’été de Nice en octobre 2017.

Nabil Shehata

Nabil Shehata

Directeur artistique de la Philaronie de Südwestfalen / Contrebassiste
Allemand/Egyptien

  

Nabil Shehata

Nabil Shehata

Directeur artistique de la Philaronie de Südwestfalen / Contrebassiste
Allemand/Egyptien

Chef d'orchestre de la Philharmonie Südwestfalen depuis 2019, Nabil Shehata a commencé sa carrière de chef d'orchestre en 2006 après avoir reçu les encouragements et les instructions de Daniel Barenboim, Rolf Reuter, Lawrence Foster et Christian Thielemann. Après avoir acquis une première expérience de travail avec divers orchestres de jeunes et de chambre, Nabil a fait ses débuts de chef d'orchestre acclamés par la critique à Cottbus en 2007 et un an plus tard, il a dirigé l'Orchestre Simon Bolivar.

 

Depuis, il a dirigé des orchestres dans le monde entier, notamment le Radio Symphony Orchestra Berlin, Düsseldorf Symphony, Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland Pfalz, Ljubljana Radio Symphony, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre National des Pays de la Loire, Bilbao Symphony Orchestra, Padoue Chamber Orchestra et Simon Bolivar Orchestra ainsi que l'Orquestra Sinfonica de Porto Alegre, l'Evermay Chamber Orchestra à Washington, l'Osaka Philharmonic, Kyoto Symphony, Kioi Sinfonietta, New Japan Philharmonic et Macau Philharmonic Orchestra.

Après une production extrêmement réussie de Der Diener zweier Herren de Mozart avec l'Opéra de chambre de Munich, Nabil a été nommé par l'orchestre comme directeur musical avec effet immédiat. Depuis lors, il a dirigé l'orchestre dans une gamme variée de productions allant de La finta semplice, Cenerentola, Barbier de Séville à Falstaff de Salieri. L'orchestre organise également une série populaire de concerts spéciaux comprenant des représentations du Chant de la Terre de Mahler et des formats de concert spécialement conçus avec des acteurs axés sur la vie et l'époque de compositeurs tels que Mozart, Schubert, Rossini, Mahler et Schumann.

Récemment, citons Cosi fan tutte de Mozart avec l'opéra de chambre de Munich, ses débuts avec le Münchner Rundfunkorchester et le Philharmonisches Orchester Heidelberg, et son retour pour diriger la Philharmonie Südwestfalen, la Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz ainsi que le Bremer Philharmoniker en tournée. En 18/19, il a commencé une résidence au Staatsoper de Berlin aux côtés de Daniel Barenboim et 19/20 le voit commencer sa nomination en tant que chef d'orchestre de la Philharmonie Südwestfalen, et il revient également pour diriger le Münchner Rundfunkorchester et fait ses débuts avec le Stuttgart Kammerorchester. et le Dresdner Philharmoniker.

Né de parents d'origine allemande et égyptienne, Nabil Shehata a grandi en Allemagne et après avoir reçu des cours de piano de sa mère à l'âge de six ans, il prend  ses premiers cours de contrebasse trois ans plus tard avec Thomas Zscherpe, puis étudie avec Michinori Bunya et Esko Laine.

Il est lauréat de plusieurs concours internationaux dont le concours ARD à Munich, où il a reçu non seulement le premier prix mais aussi le prix du public. De 2004 à 2008, il a été le bassiste principal de l'Orchestre Philharmonique de Berlin, avec lequel il s'est produit en soliste sous la direction de Daniel Barenboim. Il a commandé de nombreuses œuvres pour contrebasse à des compositeurs, dont un concerto de Moritz Eggert.

Soutenir les jeunes artistes est particulièrement important pour Nabil Shehata et il est fortement engagé auprès du West-Eastern Divan Orchestra, dont il est membre depuis de nombreuses années.

 

 

Stefan Mendl

Stefan Mendl

PIaniste
Autrichien

  

Stefan Mendl

Stefan Mendl

PIaniste
Autrichien

Partager cette info
Concert des Lauréats 2021

Concert des Lauréats 2021

Revivez le Concert des Lauréats 2021 en image !
Lire

Concert des Lauréats 2021

Concert des Lauréats 2021

Rendez-vous le dimanche 10 octobre 2021 !
Lire

Appel à candidature 2022

Appel à candidature 2022

Duo violoncelle piano
Lire