Compétition > Jury

Le jury regroupera des musiciens aux profils variés, emblématiques de la pratique du Trio et de la musique de chambre. Les sept membres ont été recrutés et choisis avec l’aide précieuse du Conseil artistique du concours.

Le Concours international de musique de chambre de Lyon est affilié à la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique (FMCIM) depuis 2007.

Avedis Kouyoumdjian

Avedis Kouyoumdjian

Pianiste, chambriste, directeur et professeur de musique de chambre de l’Institut Joseph Haydn de Vienne
Autriche

  

Avedis Kouyoumdjian

Avedis Kouyoumdjian

Pianiste, chambriste, directeur et professeur de musique de chambre de l’Institut Joseph Haydn de Vienne
Autriche

Né à Beyrouth, libanais d'origne Arménienne, Kouyoumdjian commence le piano à 4 ans et ses études à l'Académie de musique de Vienne (University of Music and Performing Arts Vienna) à 12 ans.
Il étudie avec D. Weber, N. Flores, A. Jenner et G. Ebert, puis avec D. Iliev, St. Neuhaus and A. Kezeradze en perfectionnement.
La carrière de Kouyoumdjian comme interprète, professeur, directeur et administrateur est jalonnée d'une longue liste de succès depuis son 1er prix au 6ème International Beethoven Competition à Vienne en 1981.
Les années suivantes, il joue dans les plus grandes salles, partout en Europe, USA, Canada et Japon, en soliste avec des orchestres renommés partout dans le monde et dans de nombreux festivals. Il est très recherché comme membre de jury des principaux concours internationaux.
Il tient des master classes dans de nombreuses universités en Europe et au Japon et ses enregistrements révèlent son talent de pianiste et de chambriste.
En 1997, il est nommé professeur de piano et de musique de chambre à l'Académie de musique de Vienne, où il avait commencé sa carrière pédagogique comme assistant dès 1987.
Toujours à l'Académie de Vienne, il fonde le Concours international de musique de chambre Joseph Haydn, ainsi que le Département de musique de chambre Joseph Haydn en 2002 qu'il dirige depuis 2010.
Depuis l'été 2004, Kouyoumdjian est directeur artistique du Festival suisse Piano à Saint Ursanne.

Dame Felicity Lott

Dame Felicity Lott

soprano
Grande-Bretagne

  

Dame Felicity Lott

Dame Felicity Lott

soprano
Grande-Bretagne

Dame Dame Felicity Lott est née à Cheltenham, d’une famille de musiciens amateurs. Très jeune, elle commence à apprendre le piano et le violon, et plus tard le chant. Son grand amour pour la langue française l’amène à faire une licence de français et latin au Royal Holloway College de l’Université de Londres, avec le vague projet de devenir interprète. Pendant ses études, elle passe une année comme assistante d’anglais dans un Lycée à Voiron, près de Grenoble. Ne souhaitant pas abandonner le chant pendant une année entière, elle s'inscrit au Conservatoire de Grenoble où elle rencontre un excellent professeur qui l'encourage à poursuivre ses études de chant. De retour en Angleterre pour passer ses examens, elle obtient une place à la Royal Academy of Music, où elle étudie pendant quatre années, et reçoit le Principal's Prize.

En 1975, Felicity Lott fait ses débuts à l’English National Opera dans le rôle de Pamina dans La Flûte Enchantée de Mozart. En 1976, elle participe à la première représentation de l’opéra de Henze We come to the River à Covent Garden. Cette année voit également le début d’une longue collaboration avec Glyndebourne avec le rôle de la Comtesse dans Capriccio en tournée et en 1977 elle apparaît au festival pour la première fois dans le rôle de Anne Trulove dans The Rake’s Progress de Stravinsky. Depuis lors, Felicity s’est produite dans tous les grands opéras du monde: Vienne, Milan, Paris, Bruxelles, Munich, Hambourg, Dresde, New York et Chicago.Parmi ses nombreux rôles, on compte la Maréchale (Der Rosenkavalier / Strauss), La Comtesse Madeleine (Capriccio / Strauss), Arabella (Strauss), Christine (Intermezzo / Strauss), la Comtesse Almaviva (Le Nozze Di Figaro / Mozart), Fiordiligi (Cosi Fan Tutte / Mozart), Donna Elvire (Don Giovanni / Mozart), Ellen Orford (Peter Grimes / Britten), La Gouvernante (The Turn Of The Screw / Britten), Lady Billows (Albert Herring / Britten), Louise (Charpentier), Blanche de la Force (Dialogues des Carmelites / Poulenc) et Elle (La Voix Humaine / Poulenc). Parmi les chefs d’orchestre avec lesquels elle a travaillé, on compte notamment, Andrew Davis, Bernard Haitink, Vladimir Jurowski, Carlos Kleiber, Antonio Pappano et Simon Rattle.

Plus récemment, Felicity a montré un vif intérêt pour l’opérette. En 1993, elle a chanté le rôle-titre dans La Veuve Joyeuse de Franz Lehár au festival de Glyndebourne donnant lieu à un enregistrement pour EMI; un rôle qu’elle avait déjà tenu sur scène à Nancy et Paris dans les années 80. En 1999, Felicity apparaît dans le rôle de Rosalinde dans La Chauve-souris de Johann Strauss à Chicago. Son interprétation du rôle-titre de La Belle Hélène de Jacques Offenbach au Théâtre du Châtelet à Paris mis en scène par Laurent Pelly et dirigé par Marc Minkowski remporte un grand succès en 2000. Felicity retrouve la même équipe pour La Grande Duchesse de Gerolstein d’Offenbach à Paris en 2004.

Felicity est reconnue en tant qu’artiste de concert, travaillant avec tous les grands chefs d’orchestres et les grandes phalanges. Elle est une récitaliste réputée après tant d’années à chanter avec Graham Johnson qu’elle rencontré pendant leurs années d’études à la Royal Academy of Music. Son répertoire comprend notamment des lieder de Strauss, Schubert, Wolf et Brahms ainsi que les maîtres de la mélodie française. Naturellement, Felicity est également très attachée à la mélodie anglaise, en particulier les mélodies de Benjamin Britten et William Walton. Elle est membre fondateur du Songmakers’ Almanac créé par Graham Johnson.

Docteur honoris causa de nombreuses universités dont celles d'Oxford, Londres, Leicester, Sussex, de la Royal Academy of Music and Drama de Glasgow et de la Sorbonne à Paris, Felicity Lott s’est vue décerner en 1990 le titre d'Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres et en 2001 le titre de Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur. En 1990, Felicity a été faite Commandeur de l’Empire Britannique (CBE) et depuis 1996, elle est Dame Commandeur de l’Empire Britannique. En 2003, elle s'est vu décerner le titre de Bayerische Kammersängerin et a reçu en 2010 la Wigmore Hall Medal.  ML

David Selig

David Selig

piano, professeur d'accompagnement au CNSMD de Lyon
Australie

  

David Selig

David Selig

piano, professeur d'accompagnement au CNSMD de Lyon
Australie

David Selig est un artiste passionné, éclectique et rare qui mène avec enthousiasme et talent une carrière de pianiste à travers le monde en tant que soliste, en formation de chambre, en récitals de chant.
 
Il commence ses études musicales dès l'âge de six ans à Melbourne, en Australie (piano, et aussi violoncelle et percussions).  Venu en Europe,  il s'installe à Paris en 1976 et étudie au Conservatoire National sous la direction d'Aldo Ciccolini.  Après des premiers prix de piano, de musique de chambre et d'esthétique musicale, il se perfectionne auprès de Geoffrey Parsons et de Guido Agosti.  Il est lauréat des concours internationaux de Sydney et de la Haye (concours d'accompagnement).
 
Il a donné des concerts dans les plus grandes salles de concert : Concertgebouw, Carnegie Recital Hall, Wigmore Hall, Théâtre du Chatelet…   Passionné depuis sa jeunesse par la musique de chambre, il s'y consacre résolument.  Il accompagne des chanteurs comme Felicity Lott, Christianne Stotijn, François le Roux , Ingrid Perruche, Sandrine Piau, Chiara Skerath, Mady Mesplé, Véronique Gens, Nathalie Stutzmann, Elly Ameling..., ou des instrumentistes tels que Gary Hoffman, Philippe Graffin, Juliette Hurel, Régis et Bruno Pasquier, Saténik Khourdoïan…
 
C'est lui qui est choisi pour se produire dans la première série de récitals à l'Opéra Bastille en 1989, année aussi de son premier enregistrement (musique de chambre de Villa-Lobos).  En 1990 sort un CD consacré aux Lieder de Brahms, avec le baryton Udo Reinemann.  Il a enregistré pour EMI, pour REM (avec François le Roux), Forlane, Globe.  Son dernier enregistrement – l’intégrale de l’œuvre pour violoncelle et piano de Mendelssohn, avec son complice Gary Hoffman, est publiée par Dolce Volta.
 
Il se produit régulièrement en France, Espagne, Suisse, Hollande, ainsi qu'en Amérique, en Extrême-Orient.  Cette saison il sera en Australie (Sydney et Melbourne), en tournée aux Pays-Bas, en Allemagne, et à New York.  Il donne des Master-Classes de piano, de mélodie et de musique de chambre.  Il a dirigé le Festival  « Les Journées Romantiques», sur une péniche parisienne, et depuis 2011 il est professeur d’accompagnement au CNSMD de Lyon.

Emmanuel Hondré

Emmanuel Hondré

Directeur des concerts à la Philharmonie de Paris
France

  

Emmanuel Hondré

Emmanuel Hondré

Directeur des concerts à la Philharmonie de Paris
France

Flûtiste de formation et titulaire de trois premiers prix dans les classes d’histoire de la musique (1992), d’esthétique (1994) et de musicologie (2000) au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris, Emmanuel Hondré a soutenu sa thèse en 2001 à l'Université de Tours sur L’Établissement des succursales du Conservatoire de musique de Paris de la Restauration à la Monarchie de Juillet. Ses travaux de recherche portent ainsi sur l'histoire de l'enseignement et des politiques culturelles en France au XIXe siècle, principalement à Paris, Lille, Metz, Toulouse et Marseille. En 1995, ses travaux l’ont amené à diriger une publication intitulée Le Conservatoire de Paris - Regards sur une institution et son histoire. Il a également participé, entre 1999 et 2002, au programme d’études de l’European Science Foundation consacré aux institutions musicales européennes. Il a par ailleurs coordonné la publication d’un ouvrage consacré à La Marseillaise (2002) et signé une biographie de François Devienne (2004).

Après avoir enseigné l’histoire de la musique au Conservatoire du Centre de Paris, à l’École Nationale Supérieure des Techniques Avancées, au Centre d’Art Polyphonique de Paris et à l’École Polytechnique, il a occupé le poste de Rédacteur musical à la Cité de la musique en 1997, avant d’être nommé Responsable du service culturel du Musée de la Musique (2002), Directeur de la production de la Cité de la musique et de la Salle Pleyel (2005) puis Directeur du Département concerts et spectacles de la Philharmonie de Paris (2015). Il a par ailleurs enseigné au DESS de communication des organisations publiques, privées et politiques (module « communication culturelle ») de l’université de Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines, et continue à intervenir à l’Université Jean-Monnet de Saint-Etienne.

Hans Peter Blochwitz

Hans Peter Blochwitz

ténor
Allemagne

  

Hans Peter Blochwitz

Hans Peter Blochwitz

ténor
Allemagne

Blochwitz reçoit des leçons de chant d'Elisabeth Fellner Köberlein à Mainz. Tout en travaillant à ses études d'ingénieur à l'Université technique de Darmstadt il donne ses premiers concerts en tant que ténor. À l'âge de 35 ans, en 1984, Blochwitz décide de faire du chant son activité principale. La toute première audition à l'Opéra de Francfort fait une telle impression qu'il est engagé pour le rôle de Lenski dans Eugène Onéguine de Tschaikovski2. Dès 1985 Claudio Abbado l'amène à interpréter la Passion selon saint Matthieu de Jean Sébastien Bach, à La Scala.

En 1987, Blochwitz fait ses débuts américains également dans le rôle de l'évangéliste de la Passion selon saint Matthieu, lors d'une interprétation avec l'Orchestre symphonique de Chicago sous la direction de Georg Solti. En 1989, après un Don Ottavio dans le Don Giovanni de Mozart, à San Francisco, il joue le même rôle au Metropolitan Opera de New York l'année suivante. Dès lors il est demandé comme un ténor des deux côtés de l'Atlantique, travaillant avec les plus grands chefs de son temps, notamment avec James Levine, Riccardo Chailly, John Eliot Gardiner, Kurt Masur, Neville Marriner et Nikolaus Harnoncourt. En Europe il apparaît en tant que ténor lyrique à Vienne, Bruxelles, Paris (tant à l'Opéra Bastille qu'au Théâtre du Châtelet), Genève, Zurich, Amsterdam, Londres (à Covent Garden et au Wigmore Hall), Lisbonne et au Festival d'Aix-en-Provence.
Outre ses activités à l'opéra, Blochwitz consacre toute sa carrière au chantant dans le répertoire de l'oratorio, des concerts de lieder. Interprétant des œuvres de Johann Sebastian Bach, Georg Friedrich Händel, Claudio Monteverdi, Joseph Haydn, Robert Schumann, Franz Schubert et Wolfgang Amadeus Mozart ainsi que des pièces modernes de Alexander Zemlinsky, Benjamin Britten ou Hans Werner Henze. Hanspeter Blochwitz chante sur de nombreux disques et en particulier il est le soliste des Winterreiser de Hans Zender et Franz Schubert. À la suite de quoi Blochwitz est invité par tous les grands festivals européens.
Depuis l'hiver 2000/2001 Hans Peter Blochwitz détient une chaire de professeur à l'Université des Arts de Berne. Il vit à Bâle.

Jean-Marc Phillips-Varjabédian

Jean-Marc Phillips-Varjabédian

Violoniste, membre du Trio Wanderer et professeur au CNSMD de Paris
France

  

Jean-Marc Phillips-Varjabédian

Jean-Marc Phillips-Varjabédian

Violoniste, membre du Trio Wanderer et professeur au CNSMD de Paris
France

Jean-Marc Phillips-Varjabédian a commencé ses études de violon à l’age de 5 ans. Il obtient un premier prix de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Parisen 1984 et l’année suivante un premier prix de violon. Il suit deux cycles de perfectionnement dans les classes de Gérard Poulet et de Jean-Claude Bernède.

Jean-Marc Phillips-Varjabédian étudie ensuite à Crémone en Italie sous la direction de Salvatore Accardo puis à la Julliard School of Music de New-York avec Dorothy Delay durant un an. Il a remporté de nombreux prix dans les concours internationaux de violon Carl Flesch, Zino Francescatti, Lipizer, Palm Beach.

Parallèlement à sa carrière avec le Trio Wanderer, Jean-Marc Phillips-Varjabédian se produit en tant que soliste avec de nombreux orchestres tels l’ochestre de Lille, d’Avignon, de Bretagne, de Caen, de Poitou-Charentes, de Cannes et l’orchestre des Siècles. Il joue régulièrement en duo avec la paniste Marie-Joseph Jude. Avec l’accordéoniste Richard Galliano, il a fondé un septuor autour d’un programme Piazzolla qui s’est produit à travers le monde.

Jean-Marc Phillips-Varjabédian est professeur au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris. Avec ses collègues du Trio Wanderer, Jean-Marc Phillips-Varjabédian a ouvert une classe de trio avec piano au CRR de Paris pour la préparation de concerts et des concours internationaux

Il joue sur un violon de Petrus GUARNERIUS (Venise 1748).

« La présence du violoniste Jean-Marc Phillips dans le Trio Wanderer constitue un atout inappréciable. Il possède le charme d’une sonorité chaude et charnue, la désinvolture que procure une totale maîtrise technique en même temps que le sens du dialogue. » (Le Figaro – Paris)

Natalia Gutman

Natalia Gutman

Violoncelliste, concertiste, professeur, Münich
Allemagne

  

Natalia Gutman

Natalia Gutman

Violoncelliste, concertiste, professeur, Münich
Allemagne

Natalia Gutman est l'une des musiciennes les plus estimées au monde et souvent qualifiée par les publics et la critique comme la "Reine du Violoncelle".
Elle tient son prestige des nombreuses distinctions qu'elle a obtenues : National Artist of the USSR (1991), the State Prize of Russian Federation (2000), “Bundesverdienstkreuz 1. Klasse” of the Federal Republic of Germany (2005), the Shostakovich Prize (2002 and 2013), the Triumph Award (2002), Fellow of the Royal College of Music London (2010), Musikpreis des Verbandes der Deutschen Konzertdirektionen (2012), Premio NEM in Florence(2014).

Après avoir été diplômée du Conservatoire de Moscou dans la classe de Galina Kozolupova, Natalia Gutman se perfectionne auprès de Mstislav Rostropovich au Conservaroire de Leningrad.
Avant même de finir ses études en 1968, Rostropovich l'invite à rejoindre l'équipe pédagogique du conservatoire de Moscou.

A partir de 1959, elle prend part à différents concours internationaux, gagnant la Médaille d'Or au Youth Festival, puis 1er prix au International Dvorak Competition à Prague en 1961 et 3ème prix au Concours Tchaikovsky en 1962.
En 1967, avec son pianiste, Alexei Nasedkin, Gutman obtient le 1er prix au Munich ARD Competition.

En 1969, elle fait ses débuts en Amérique, au Carnegie Hall de New York, avec le Schelomo de Bloch et le Concerto de Prokoviev sous la direction de Leopold Stokowksi. De retour à Moscou, les autorités russes lui interdisent de voyager à l'étranger. Elle doit mettre fin à sa carrière internationale pour 10 ans.
Cependant, en Rusie, la carrière en solo de Natalia Gutman est florissante, elle joue et enregistre avec les chefs d'orchestres soviétiques les plus réputés comme Kondrashin, Svetlanov, Rozhdestvensky et Temirkanov.

Enthousiasmée par la musique de chambre, elle entretient une relation musicale très importante avec l'exceptionnel violoniste Oleg Kagan, qui deviendra son mari.
Rejoint par Svyatoslav Richter, ils forment un Trio. L'ensemble s'agrandit au Quatuor avec piano avec Yuri Bashmet et au Quintette avec Viktor Tretiakov.
Ensemble, ils explorent tout le répertoire de la musique de chambre.
Les remarquables interprétations de Gutman et Kagan dans le double concerto de Brahms, comme dans l'essentiel du répertoire classique, sont très remarquées.
Ils commandent aussi des oeuvres à des compositeurs comme Sofiya Gubaidulina, Edison Denisov, Vasily Lobanov ou Tigran Mansuryan.
A la fin des années 70 et au début des années 80, Alfred Schnittke dédie une série d'oeuvres à Gutman et Kagan, dont la Première sonate pour violoncelle, le Concerto Grosso n° 2 pour violon et violoncelle (1981), et le Premier concerto pour violoncelle (1984/5).

Finalement, en décembre 1978, Natalia Gutman est à nouveau autorisée à voyager en dehors de l'Union soviétique et reprend sa carrière internationale.
Elle a alors l'occasion de jouer dans les salles les plus prestigieuses en Europe sous la direction de grands chefs comme Serge Celibidache, Yuri Aronovich, Mstislav Rostropovich, Kurt Mazur, Wolfgang Sawallisch, Bernard Haitink, Riccardo Muti, Jukka-Pekka Saraste et Gustavo Dudamel.
La relation musicale très particulière qu'elle lie avec Claudio Abbado, au début des années 80, la conduit à se produire avec de nombreux orchestres comme le Berlin Philharmonic, l'Orchestre des jeunes de la Communauté européenne, le Gustav Mahler orchestra et le Mozart Orchestra.
De 1992 à 2002, elle dirige avec Abbado la série de musique de chambre "Berliner Begegnungen" à Berlin.

Durant toutes ces années, Natalia Gutman Gutman a enregistré un grand nombre d'albums : les deux concertos de Chostakovich avec le Royal Philharmonic Orchestra sous la direction de Yuri Temirkanov (RCI), le Concerto de Dvorak avec l'Orchestre de Philadelphie sous la direction de Wolfgang Sawallisch (EMI), le Concerto n°1 de Schnittke et le Concerto de Schumann avec le London Philharmonic Orchestra sous la direction de Kurt Masur et en 2007 une autre version du Concerto de Schumann avec Claudio Abbado et le Mahler Chamber Orchestra.
Avec Maria Michel-Bayerle, elle initie la collection Live Classics Recording Company dans l'idée de publier des concerts lives avec Sviatoslav Richter, Oleg Kagan, Eliso Virsaladze, Yuri Bashmet, Vasily Lobanov, Eduard Brunner et beaucoup d'autres encore.

Aujourd'hui, Natalia Gutman est professeur au Conservatoire de Moscou, à l'Université privée de Vienne et à l'Ecole de musique de Fiesole en Italie.
Elle partage son temps entre des concerts partout en Europe, dans le Grand Est, en Amérique du Sud et aux Etats-Unis comme soliste avec des orchestres, avec les Suites de Bach, en duo ou en Trio (Sviatoslav Moroz, violon et Dmitry Vinnik, piano).
Elle est également très demandée dans le monde entier pour des masterclasses.

Niklas Schmidt

Niklas Schmidt

Violoncelliste, ex-membre du Trio Fontenay et professeur au Conservatoire de Hambourg
Allemagne

  

Niklas Schmidt

Niklas Schmidt

Violoncelliste, ex-membre du Trio Fontenay et professeur au Conservatoire de Hambourg
Allemagne

Le violoncelliste Niklas Schmidt a tout d’abord étudié à Hambourg puis à Cologne ; il a fréquenté assidument l’Académie Menuhin de Gstaad. En 1980, il a créé le Trio Fontenay avec le violoniste Michael Mücke et le pianiste Wolf Harden. Avec le trio, il a enregistré pratiquement tout le répertoire du genre sur CD pour les maisons de disques Teldec, EMI et Philips ; la plupart des enregistrements ont été couronnés de récompenses nationales et internationales, dont le Prix allemand du disque 1994 pour l’enregistrement intégral des Trios de Beethoven et le Diapason d’Or.

Le Trio Fontenay s’est produit dans les salles de concert les plus illustres comme Carnegie Hall à New York, Salle Gaveau à Paris, Wigmore Hall, Queen Elisabeth Hall et Royal Festival Hall à Londres, Herkulessaal à Munich ; il a été l’hôte de festivals internationaux comme le Festival de Salzbourg, le Festival de Montpellier, le Festival de musique de Schleswig-­? Holstein, le Festival de Montréal, l’Été de Kissinger et le festival Schubertiade en Autriche. Depuis ses débuts en Amérique en 1986, l’ensemble a entrepris en outre une à deux grandes tournées annuelles aux États-­?Unis. Les trois musiciens ont fait l’objet d’une distinction particulière, leur ensemble ayant été nommé Trio en Résidence au Châtelet à Paris. Fin 1997, Niklas Schmidt a quitté le trio en sa qualité de violoncelliste.

Depuis, il se produit toujours plus en soliste mais aussi au sein de différentes formations chambristes. Avec Menahem Pressler, il a interprété la Sonate « Arpeggione » à Washington D.C. et les Sonates de Beethoven à Hambourg. Avec des membres des quatuors Alban Berg, Cleveland, Guarneri et Juilliard, il a joué le Quintette à cordes de Schubert. Récemment, il a interprété à plusieurs reprises les deux Concertos de Haydn avec orchestre. Parmi ses partenaires musicaux, citons Nobuko Imai, Donald Weilerstein, Ralf Gothóni, le quatuor Auryn et le quatuor Fine Arts parmi tant d’autres. En août 2012 est paru son dernier CD The Singing Cello avec Arpeggione de Schubert et toutes les variations pour violoncelle et piano de Beethoven avec son partenaire au piano John Chen. En 2013 paraîtra son prochain CD avec des oeuvres de Richard Strauss et Serge Rachmaninov.

Le Prof. Schmidt enseigne la musique de chambre et le violoncelle au Conservatoire de musique de Hambourg depuis 1987. Il donne en outre régulièrement des cours magistraux dans le monde entier, entre autres à Paris, Helsinki, Nice, Montréal, New York, Hong Kong et Shanghai.

Depuis 1999, Niklas Schmidt dirige à Hambourg la renommée programmation de musique de chambre Kammerkonzerte im Mozartsaal [Concerts de chambre à la salle Mozart] qui accueille des ensembles et solistes de rang international. Dans le cadre de cette programmation et à la suite du succès de la Schubertiade 2011, une Brahmsiade aura lieu en avril 2013. Niklas Schmidt est en outre directeur de l’International Mendelssohn Summer School Festival à Hambourg ainsi que du Concours international de musique de chambre de Hambourg ICMC. En 2010, il a créé son propre label portant le nom de Fontenay Classics International FCI, chez lequel sont déjà parus sept CD.

Niklas Schmidt joue sur un violoncelle Rogeri (Brescia) de l’an 1700.

Serge Dorny

Serge Dorny

Directeur général de l'opéra de Lyon
Belgique

  

Serge Dorny

Serge Dorny

Directeur général de l'opéra de Lyon
Belgique

Serge Dorny

Sergey Kravchenko

Sergey Kravchenko

Violoniste et professeur au conservatoire de Moscou
Russie

  

Sergey Kravchenko

Sergey Kravchenko

Violoniste et professeur au conservatoire de Moscou
Russie

Profeseur au Conservatoire de Moscou, Sergey Kravchenko est né en 1947.
Il est diplômé de la très réputée Stolyarsky School of Music d'Odessa en 1965. Il entre alors au Conservatoire de Moscou.
Son professeur, mondialement renommé, est Leonid Kagan.
Après avoir obtenu un 1er prix au Concours Paganini à Genève en 1969, il débute sa carrière.
Plus tard, il obtient un Prix au Concours Long-Thibaut à Paris en 1971 et au Concours de Quatuor à cordes de Liège en Belgique, en 1972.
Sergey Kravchenko se produit partout en Russie et à l'étranger. Il joue et donne des master classes en Allemagne, Hongrie, Autriche, Pologne, Italie, Japon, Taïwan, Corée du Sud et Corée du Nord, Yougoslavie, Bulgarie, France, Espagne, Belgique, Luxembourg, Brésil, Finlande, Israël, USA, Australie.
Depuis 1972, il est professeur de violon au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou, où il commence comme assistant de Leonid Kagan, puis devient professeur à temps plein.
De 1996 à 2001, il est Doyen de la Faculté d'Orchestre.
Beaucoup de ses étudiants se sont distingués lors de concours internationaux : V. Igolinsky, V. Mullova, A. Lukirsky, S. Krylov, A. Halapsis, I. Gaisin, A. Kagan, J. Ko, N. Sachenko, A. Stepanenko, E. Stembolsky, O. Shurgot, N. Kozhuhar et bien d'autres.
Il est au jury de nombreux concours prestigieux : Tchaikovsky competition, Brahms competition, Oistrakh competition, Enescu competition, Lysenko competition, etc.
Sergey Kravchenko a réalisé de nombreux enregistrements en Russie, Allemagne, France, Italie et d'autres pays.
Il est aussi l'auteur de plusieures méthodes de violon. Pour sa carrière exceptionnelle, il est décoré du titre de "Distinguished Artist of Russia".

Susan Tomes

Susan Tomes

Pianiste, chambriste et professeur, Edimbourg
Ecosse

  

Susan Tomes

Susan Tomes

Pianiste, chambriste et professeur, Edimbourg
Ecosse

Susan Tomes a gagné un grand nombres de distinctions internationales comme pianiste, aussi bien sur scène qu'en studio, et notamment la Cobbett Medal en 2013 pour ses réalisations en musique de chambre.
Elle a grandi à Edimbourg et a été la première femme à être diplômée du King's College de Cambridge.
Elle fait carrière en soliste, en duo et comme chambriste.
Elle a été au coeur d'ensembles d'envergure internationale comme Domus, Gaudier Ensemble, Florestan Trio, récompensés par la Royal Philharmonic Society.
Elle a enregistré plus de 50 albums, dont plusieurs sont des disques de références.
En complément de sa carrière d'interprète, Susan donne des master classes, participe à des jury partout en Europe et est membre de l'European Chamber Music Academy (ECMA) et du ChamberStudio de Londres.
Ses concerts-lecture, tout récemment sur les dernières sonates de Beethoven, permet à son public de découvrir les grands classiques à un autre niveau de perception.
Elle a acquis une grande reconnaissance comme commentatrice culturelle et est l'auteure de quatre livres très remarqués sur l'interprétation : Beyond the Notes (2004), A Musician’s Alphabet (2006), Out of Silence (2010), Sleeping in Temples (2014).
Son 5ème livre Speaking the Piano, sera publié en juin par Boydell Press.
Elle s'adresse à un large auditoire, comme le démontre sa présence à guichet fermé au Festival international du Livre d'Edinburgh.

En 2017, le journal Le Scotsman lui a attribué un 5 étoiles : "She distils the essence of a piece of music into its purest form in the most profound and moving way."
Susan est directrice artistique et pianiste du Winterplay, festival de musique de chambre, qui se tient au Queen's Hall d'Edinburgh.

Partager cette info
CIMCL REPLAY

CIMCL REPLAY

REPLAY DU CONCOURS
Lire

PALMARES 2018 - Trio avec piano

PALMARES 2018 - Trio avec piano

PALMARES DU 14ème CIMCL Trio avec piano
Lire

Suivez les demi finales en direct !

Suivez les demi finales en direct !

Vous ne pouvez pas venir nous voir au CRR ? Vous avez 5 minutes et l'envie d'un petite pause ? Vous voulez écouter de jeunes et talentueux candidats ? C'EST PAR
Lire